• Marie-Christine Charbonneau, audiologiste

Les vertiges positionnels

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est un vertige provoqué par un mouvement de la tête. Le vertige se produit lorsque des cristaux de calcium ne sont pas à la bonne place dans l’oreille interne.

Le vertige aura les caractéristiques suivantes:

1. se déclenche lors d’un changement de position de la tête

2. est rotatoire, l’environnement semble tourner autour

3. est violent

4. sa durée est courte, quelques secondes

5. peut entraîner des nausées et des vomissements

Le système vestibulaire est composé de trois canaux et de deux organes (utricule et saccule) dans lesquels se trouvent de petits cristaux de calcium. Pour que nous soyons en équilibre, les cristaux de calcium ne doivent pas aller dans les canaux, c’est la présence de ceux-ci qui provoque le vertige. Un vertige rotatoire d’une durée de 0 à 60 secondes se produira chaque fois que la personne placera la tête dans la même position (regarder au ciel, se coucher ou se tourner dans le lit, passer de la position couchée à assise).

Les cristaux peuvent se loger dans le canal postérieur (80 % des cas de VPPB), horizontal (15 % des cas) ou antérieur (5 % des cas). L’audiologiste saura quel canal est atteint lors de son examen clinique puisqu’un nystagmus apparaîtra lors d'un certain mouvement. Le nystagmus est un mouvement involontaire des yeux, contrôler par le cerveau, qui arrêtera lorsque les cristaux de calcium arrêteront de bouger dans le canal. Le nystagmus est présent puisque les oreilles n’envoient pas le bon message au cerveau. Les yeux recevront donc le message de bouger en saccades pour garder la personne en équilibre. Lors d’une pathologie centrale, par exemple, le nystagmus ne sera pas fatigable comme c’est le cas avec un VPPB. Le VPPB sera très souvent unilatéral, c’est-à-dire qu’il touchera uniquement une oreille, sauf lors d’un trauma à la tête. Le VPPB est responsable de 40 % des cas de vertige et touche davantage les femmes que les hommes.

CAUSES

· Migraine

· Diabète

· Problème cardiovasculaire

· Trauma à la tête

· Labyrinthite ou neuronite

· Vieillissement de l’oreille interne

TRAITEMENT

L’audiologiste fera des manœuvres de repositionnement, un traitement qui consiste à replacer les cristaux de calcium à la bonne place, dans l’utricule. Les études démontrent que ces techniques sont très efficaces, avec un taux de réussite de plus de 90 %. Il est possible d'avoir plus d'un canal impliqué, surtout après un traumatisme crânien. Dans ces cas, l’audiologiste traitera un canal à la fois, en commençant par le pire côté, celui qui est le plus handicapant. Même après que les cristaux soient revenus à la bonne place, le patient peut ressentir pendant quelques jours une légère nausée, une sensibilité au mouvement et de l'instabilité. Il est toujours recommandé d'effectuer un suivi de contrôle cinq à sept jours après le traitement. Il est important de ne pas faire ces manœuvres seul à la maison. Si les VPPB reviennent souvent, l’audiologiste pourrait vous recommander de prendre de fortes doses de vitamine D pour que les cristaux de calcium se dissolvent plus rapidement, et ainsi, qu’ils aient moins de chance d’aller dans les canaux. La vitamine D doit être prise avec du gras (beurre d’arachide ou avocat, par exemple) pour qu’elle soit bien absorbée.


RÉCIDIVE Malheureusement, le VPPB est un problème qui peut réapparaître avec des taux de récidive pouvant atteindre jusqu’à 50% dans les cinq ans, et davantage chez les personnes qui ont subi un trauma crânien.

CONCLUSION Le VPPB est un problème fréquent avec la population vieillissante. Les vertiges positionnels sont dits bénins puisqu’ils sont faciles à traiter. Il est important de ne pas apprendre à vivre avec ce type de vertige. Il ne faut pas introduire des comportements d’éviction dans notre quotidien, comme se coucher lentement, ne pas bouger la tête de telle et telle façon, etc. Consulter notre équipe d’audiologistes si vous vivez des problèmes de vertige positionnel.

Références:

1. Bhattacharyya N et al. Clinical practice guideline: benign paroxysmal positional vertigo. Otolaryngol Head Neck Surg. 139(5 Suppl 4):S47-81, 2008.

2. Shigeno K, et al. Benign paroxysmal positional vertigo and head position during sleep. J Vestib Res. 2012: Jan 1;22(4):197.

3. The American Institute of Balance. Vestibular Rehabilitation. 2017-02. 267.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Photos: Alexe Lebel

 

© 2023 Clinique privée. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • Google+ Clean