• Marie-Christine Charbonneau, audiologiste

CAS PATIENT 1 – MIGRAINE VESTIBULAIRE POSITIONNELLE

La relation entre vertiges, maux de tête et vertiges positionnels

Une patiente de 62 ans nous a consulté car elle se sentait étourdie lorsqu’elle se couchait sur son côté gauche. Son médecin nous la référait pour traiter des vertiges positionnels. Cette dame avait aussi des antécédents de migraine qui avaient beaucoup diminué après la ménopause.

Lors de notre rencontre, nous avons vérifié les vertiges positionnels et en effet, un nystagmus (mouvement des yeux) a été observé, ce qui pourrait témoigné d'un vertige positionnel (VPPB) dans l’oreille droite.

Toutefois, même après traitement de vertige positionnel, le problème était toujours présent. Nous faisons donc une évaluation complète automatisée à la clinique pour avoir plus de réponses. Madame n’avait pas un vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB). Elle souffrait de migraine vestibulaire positionnelle (MVP) et cela ne se traite pas avec des manœuvres de repositionnement telles que Epley, Kurtzer ou Semont. Les migraines vestibulaires positionnelles sont fréquentes chez les femmes entre 40 et 60 ans. Cette pathologie MVP se traite de façon très efficace avec de la rééducation vestibulaire en audiologie et de la médication (ex. Topamax). N'hésitez pas à consultez un audiologiste pour un problème de vertige.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Photos: Alexe Lebel

 

© 2023 Clinique privée. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • Google+ Clean