DÉCLIN COGNITIF et SURDITÉ NON TRAITÉE

Le déclin cognitif est plus rapide chez les personnes âgées qui sont atteintes de surdité. Les problèmes cognitifs (Alzheimer, démences, etc.) incluent des troubles de mémoire et des difficultés à résoudre des problèmes.

Lorsque qu’une personne est privée de bien entendre, son cerveau n’est pas stimulé à son plein potentiel. Au fil des années, la mémoire et les autres capacités cognitives deviennent moins bonnes.

«Une prise en charge précoce avec des prothèses auditives permet de ralentir la perte d'audition et le déclin cognitif», souligne le Pr Hung Thai-Van (CHU de Lyon, Centre de neuro­sciences).

Le déclin cognitif est ainsi 30 à 40 % plus rapide chez les personnes âgées souffrant de surdité non traitée. Et le risque de démence s'en trouve accru.